Christmas with Chinese catholics, in Yanji

No Comments
Posted 28 Dec 2012 in china

 


On est arrivé ici sans prévenir, ce soir du 24 décembre. Il faisait – 18°c à Yanji, avec un vent du Nord plutôt narquois. Les croyants s’étaient réunis une heure avant de début de la messe. La chaleur remontait par le sol. Trois soeurs avaient quitté leur dispensaire pour préparer la foule, en relisant l’Evangile. Les gens bavardaient en coréen, décontractés. Le gros sujet de discussion fut les travaux intempestifs de la future ligne de tgv Tumen-Hunchun, dont les pylones de béton traversent la ville et les villages sur une ligne droite.

Puis j’ai fait la connaissance d’un Italien, un homme de la vallée d’Aoste qui enseigne la mécanique aux ados d’un lycée professionnel de Yanji. Il connait très bien le diocèse, les croyants, s’enquière de leur santé, des notes des gamins ou demande des nouvelles des hommes partis travailler dans les usines de Corée du Sud. Il manie le Chinois et le Coréen avec aisance. Deux fonctionnaires du Bureau des Religion penchaient l’oreille pendant notre conversation. Mais nous bavardions en français, une langue “secrète” que très peu comprennent par ici.

Sans doute étaient-ils venus surveiller cette vingtaine de jeune chrétiens souterrains. Ils ont débarqué de la campagne et se sont assis au dernier rang. Les Eglises non-enregistrées auprès des autorités sont légions par ici mais pour la messe de Noël, chacun apprécie de se retrouver en nombre, quitte à sortir de sa clandestinité.

La messe a débuté par l’extinction totale des lumières, un profond silence et l’arrivée jusqu’à l’autel de quatre petits, des ailes d’ange accrochés sur le dos, une bougie à la main. Beaucoup filmaient la scène au téléphone portable. Puis un prêtre américain et un prêtre chinois d’ethnie coréenne ont célébré l’office. J’ai vu un policier en uniforme aller chercher une hostie, le képi sous le bras. A 20h30, tout était terminé.

Le Yanbian (en rouge sur la carte) est une zone autonome, la “préfecture coréenne autonome” de la province du Jilin, au Nord Est de la Chine. Parce qu’elle est frontalière avec la Corée du Nord, le Yanbian est composé à 40% de Chinois d’ethnie coréenne. Sa capitale est Yanji.


Add Your Comment